CAC40 | 6186,410 pts | +0.35%

12 mars 2020 - Tendances dans actions-indices

De mal en pis

Bourse tordue

Afin de protéger les États-Unis du Covid-19, Donald Trump a décidé de fermer le pays aux voyageurs européens, excepté les britanniques. Avec cette mesure, qui prendra effet ce vendredi à minuit pour une durée de trente jours, les secteurs du tourisme et du transport ont subi de très lourdes pertes en bourse. Parmi les valeurs les plus touchées : Europcar Mobility, Airbus, Accor ou encore Safran et son partenaire General Electric, qui produisent des moteurs d'avion avec leur co-entreprise CFM International.

Les investisseurs ont aussi mal réagi au communiqué de la Banque centrale européenne. Contrairement à plusieurs institutions monétaires étrangères, dont la Réserve fédérale, la BCE a décidé de ne pas baisser ses taux directeurs. Pour atténuer l'impact économique de l'épidémie de coronavirus, désormais considérée comme une pandémie par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), elle a toutefois prévu d'augmenter de 120 milliards d'euros ses rachats d'actifs cette année - 20 milliards par mois actuellement - et de lancer un programme favorisant les prêts bancaires aux PME de la zone euro.


Code : FR0000073272 , FR0000120404 , FR0003500008 , NL0000235190 , US3696041033 , FR0012789949 | Tags : bourse, cac 40, coronavirus, covid-19, pandémie, épidémie, donald trump, transport, tourisme, airbus, europcar mobility, accor, safran, general electric, banque central européenne, bce, taux, politique monétaire, pme, organisation mondiale de la santé, oms,

Actualités relatives