CAC40 | 4154,580 pts | -1.57%

26 mars 2020 - Tendances dans actions-indices

Fébrile

Bourse angle gauche

Au lendemain d’une envolée de 8,39 % - sa plus forte hausse depuis le 10 mai 2010 quand il avait bondi de 9,66 % consécutivement à l’annonce d’un plan d’aide européen en pleine crise de la dette -, le CAC 40 s’est montré particulièrement nerveux. En hausse de 4,96 % dans la matinée, le marché a ensuite flirté à plusieurs reprises avec le rouge avant de se raffermir. Les investisseurs ont apprécié l’accord des démocrates et républicains aux Etats-Unis pour un plan de 2 000 milliards de dollars destiné au soutien à l’économie américaine. Mais, pour le moment, les conséquences économiques de la pandémie ne sont pas quantifiables, donc les marchés risquent de rester instables pendant un certain temps. Par ailleurs, l’indice Ifo mesurant le climat des affaires en Allemagne est tombé au plus bas depuis juillet 2009. Avec ces inquiétudes persistantes, le prix du lingot d’or a touché un nouveau record historique à 51 200 euros.