CAC40 | 6360,650 pts | -0.38%

29 juin 2012 - Dossiers dans actions-indices

Focus sur ArcelorMittal et Renault

Blits Olivier

Entretien avec Olivier Blitz, PDG de 360 Asset Managers, qui nous confie son opinion sur deux géants de l'industrie, à savoir ArcelorMittal et Renault.

 

Olivier Blitz, comment s'est comporté ArcelorMittal face à la crise ?

Considéré comme le numéro un mondial des producteurs intégrés d’acier et de métal, ArcelorMittal est extrêmement sensible aux grandes tendances macro-économiques mondiales. Mais la priorité des dirigeants a surtout été de maintenir la notation de la dette du groupe dans une excellente catégorie, à savoir Investment Grade. Ils ont ainsi sensiblement réduit l'endettement. Une tendance qui devrait se poursuivre cette année, par le biais de nouvelles coupes dans le fonds de roulement et les dépenses d’investissement et de cessions d'actifs non stratégiques.

Quel est son potentiel de développement ?

Même si nous avons des doutes sur la stratégie d'ArcelorMittal, qui consiste à investir dans ses activités existantes au Canada au lieu d’acquérir d’autres compagnies minières bon marché, le fait que le groupe soit le 4ème producteur de minerai de fer mondial reste un atout important. Cela lui permet de répondre à ses propres besoins et contourner ainsi l'oligopole des principaux producteurs-revendeurs, tels que Rio Tinto ou encore BHP Billiton. Ce point est un atout compétitif crucial face aux autres producteurs d’acier.

Croyez-vous que l'activité devrait continuer à croître ?

L'activité d'ArcelorMittal est sensible à la croissance économique, notamment au travers de l'augmentation de la demande. Or, la demande mondiale d'acier devrait progresser de 4,4 à 5 % cette année.

Dans quels continents est-elle la plus marquée ?

Nous ne nous attendons pas à voir de la croissance en Europe. La demande d'acier sera principalement tirée par l'Amérique du Nord et par la Chine, où elle devrait progresser respectivement de 5,5 % et 5 %.

Quelle est votre position sur la valeur ?

Le titre se traite sous ses niveaux de la crise de 2008/09, alors qu’ArcelorMittal a grandement amélioré son bilan et sa position sur son marché. Cette faible valorisation constitue une opportunité d'achat.

Passons maintenant à Renault. D'après vous, la valeur du constructeur automobile français sans Nissan est-elle en phase d'amélioration ?

Les principaux facteurs de différenciation de Renault sont constitués par l’image de marque et son positionnement de marché ainsi que par une bonne gestion des flux de trésorerie disponible (free cash flow) et par sa politique de réduction de la dette. Ces points pourraient pousser « Renault sans Nissan » dans le vert alors que sa valeur implicite était jusqu’alors, et depuis de nombreuses années, négative… En fin de compte, cette anomalie de valorisation pourrait être « réparée » par l'élimination de la participation de Nissan, bien que cette alliance soit toujours la source d’économies et de synergies.

Sur quels points forts s'appuie Renault ?

Les pistes de future progression des marges résident dans de nouvelles capacités de production localisées dans les pays de main-d’œuvre à faible coût. En particulier, une nouvelle usine a été ouverte à Tanger en début d’année et elle produira trois modèles d’entrée de gamme, y compris de la marque Dacia. Il faut aussi inclure la toute nouvelle usine marocaine (340 000 unités par an) ainsi que les capacités de production existantes en Roumanie.

Mais le parcours boursier ne reflète pas ces perspectives !

Renault est l’exemple type d’une valeur cyclique, avec une forte exposition au marché de masse d’entrée de gamme en Europe comme dans le monde entier. Le titre a progressé de près de 60 % entre janvier et mi-mars 2012 et reperdu la plupart de cette performance dans la période qui a suivi. Bien que Renault soit moins exposée que Peugeot à la croissance européenne et française en particulier, je pense qu'il vaut mieux rester à l'écart de l'action.


Code : AU000000BHP4 , AU000000RIO1 , FR0000121501 , FR0000131906 , GB0000566504 , GB0007188757 , LU0323134006 | Tags : olivier blitz, 360 asset managers, arcelormittal, renault, bhp billiton, rio tinto, dacia, peugeot, rio,

Actualités relatives